À BOUT DE SOUFFLE

À bout de souffle.

Quand la tête veut plus que le corps, quand la pression domine sur les émotions et quand la poursuite d’un but surpasse tout, parfois, on s’essoufle.

Il y a 2 ans, Rich Peverley, subissait un souffle au coeur. (vidéo ici) Cette pathologie empêche le coeur d’envoyer du sang en quantité suffisante aux organes afin que ceux-ci accomplissent leurs fonctions respectives. Il y a deux ans, le monde du hockey s’est assombri. Il y a 2 ans, certains ont pris conscience du prix à payer lorsque la volonté surpasse les capacités.

Aujourd’hui, 2 ans plus tard, 40 000 personnes meurent, annuellement,  de cette atteinte subite. (source ici)

Les associations sportives poussent parfois trop, et ce, sans mauvaises intentions, les joueurs. Il est temps d’arrêter de s’essouffler afin de mieux performer. Pour ma part, le discours d’Alex Chiasson m’a fait réfléchir, et vous ?

 

Stéphanie Dalcourt-Malenfant
instagram: stephaniedm10
courriel: stephaniedm10@hotmail.com

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s